Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 22:29
Imaginez à Rome une statue d’Apollon
Bras musclés, ventre douillet
Le mollet ferme, la cuisse pleine
Le visage rond empreint de douceur
Surmonté de bouclettes accroche-cœur
Et, comme il est nu, bouclé de partout

Imaginez-le, fatigué par l’Amour
Descendant de son socle, car il est de chair
Vivante, et chaude, et vibrante,
Il a dit : « Je t’aime », il a dit : « Bonne nuit »
La respiration lente a sombré dans l’oubli
Il caresse des rêves, son monde secret

Mon amour se repose. Yeux fermés,
La nuque penchée, les boucles éparses,
Une jambe repliée, l’autre écartée,
Gisant sur le dos, une main sur le coeur,
Il dort. L’autre main en douce conque
Tient au chaud son zoiseau au repos.


Avril 1994
Tous droits réservés par
Catherine Rousseau

Partager cet article

Repost 0

commentaires