Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 12:16

Toutes ces colères n'avaient pas le même ton : les grèves ouvrières étaient rouges, les manifestations paysannes ou commerçantes applaudissaient plutôt à droite. Car il y avait déjà deux façons de dire les choses, deux voix, deux tons, deux camps. Tout le monde était mécontent, mais pas de la même manière, pas contre les mêmes. Il y avait les rouges et les bleus. Certes, ils ne se rangeaient pas sous deux uniformes, unis sous deux commandements, tels les deux camps arbitraires baptisés bleus et rouges pendant les grandes manœuvres. On se déchirait chez les rouges, entre communistes et socialistes. On ne s'aimait guère chez les bleus. Toutefois, entre les deux, le fossé était assez profond et, de part et d'autre, il y avait assez de buts et de mots communs pour que deux passants puissent, en s'abordant, comprendre à leurs premières phrases si la discussion était possible.
Les uns s'adressaient au peuple, les autres à la France, il s'agissait pourtant du peuple de France: dans leurs bouches les deux mots s'opposaient. Tous promettaient la paix et le bonheur mais les uns parlaient de justice et d'égalité, les autres d'ordre et de discipline.
Tous disaient : regardez donc ce qui se passe à l'étranger. Tous se tournaient d'abord vers la Russie : les uns montraient un paradis, les autres l'enfer.
Les premiers appelaient le peuple à défendre la République et la Liberté, ils sonnaient l'alarme au fascisme. Les seconds répondaient que l'Allemagne avait été le pays le plus touché par la guerre et la crise, que sa production était descendue au niveau de 1897, que ses chômeurs étaient légion jusqu'à l'arrivée d'Hitler qui avait, en un an, remis de l'ordre et relevé l'économie ; depuis on n'entendait plus la voisine crier sa détresse. Ils ajoutaient que Mussolini dirigeait depuis douze années son pays, sans crises gouvernementales, sans scandales, que l'Italie n'était pas morte du fascisme, au contraire.
Tout le mal venait, disaient les uns, du système capitaliste et des deux cents familles ; pour les autres, il venait de la démocratie et des parlementaires.
Les uns et les autres criaient : « À bas les voleurs ! » avec la même sincérité, car les uns se sentaient volés par leurs patrons, tandis que les autres se sentaient volés par leurs élus.
Le premier cri des foules qui se lèvent, c'est toujours « Au voleur ! »

« La crise mondiale dure depuis huit ans. Ils diront ce qu'ils voudront, ça ne s'arrange pas, au contraire, plus ça va, plus ça va mal. Et le chômage?
Trop de tout ! trop de bétail ! trop de lait ! trop de pain ! Le gouvernement offre des primes aux paysans pour qu'ils dénaturent leur froment et qu'ils le donnent à manger aux cochons! On jette le lait par hectolitres, mais les gosses de chômeurs, eux ...
Près de 500 000 chômeurs, des millions de Français dans la gêne ou la misère, tandis que les 200 familles se gorgent des fruits de notre travail...
... On entend dire que le fascisme nous sauverait, on voit ce que ça donne en Allemagne, en Italie, au Japon… »


Jean-Pierre Chabrol, dans La Gueuse
Il y relate les événements du… 6 février 1934…

 

— Alors, comme ça, à ce qu'il paraît, dimanche, il va se passer quelque chose, hein ?
— Vous voulez que je vous le dise, moi, ce qui va se passer, dimanche?
— Dimanche, on vote.
— C'est pas rien, ça, de voter! reprend-il d'une voix lugubre. Nos aïeux se sont battus pour ! Ils sont morts, assassinés par les rois! ils sont tombés là ! leur beau sang a coulé sur la place...
Une minute de silence, ou presque: Clerguemort fixe ses cadavres héroïques, un point dans le vide au-dessus des têtes, puis sursaute car l'orateur braille ex abrupto :
— Et y aurait des enfants de salauds pour pas aller voter? Noum dé diou !

Jean-Pierre Chabrol, dans L’Embellie
Il y relate les élections des 26 avril et 3 mai 1936

 

Repost 0
Published by CR - dans actualité
commenter cet article
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 01:00

Trois ans déjà... Papa, tu me manques...

 

2007-12 jean rousseau 001

 

2006-12 jean rousseau001

 

2004-08 jean rousseau 003

Repost 0
Published by CR - dans actualité
commenter cet article
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 18:40
Les circonstances familiales nous ont amené.e.s à faire Noël en petit comité à la maison.
Le dernier Noël ici datant d’il y a 20 ans…

Petit comité, à savoir Victor, mes trois filles et moi.
Le souci étant le manque de place, Victor et Garance ont trouvé des solutions drastiques (au sujet desquelles j’étais au départ dubitative, la suite a prouvé qu’il.elle avaient raison).
Hop, le canapé déménagé dans un coin de notre chambre, on met des tables à la place, on pousse le reste, et voilà !
L’après-midi, entre filles,
nous avons investi la cuisine
et tout préparé.
Pendant ce temps, Victor travaillait.
2013-12-24 noel 001

2013-12-24 noel 002

 

2013-12-24 noel 005

 

2013-12-24 noel 003

 

2013-12-24 noel 006

2013-12-24 noel 008 2013-12-24 noel 009
Diam’s ayant compris, la mort dans l’âme, que ces préparatifs délicieux ne lui étaient pas destinés, s’est rabattue sur ses croquettes…
2013-12-24 noel 004 2013-12-24 noel 007
Il y a bien des années que la maison n’avait pas eu son sapin de Noël,
pour là aussi cause de place manquante.
Garance et Audrey s’y sont données à cœur joie.
2013-12-24 noel 010

2013-12-24 noel 011

2013-12-24 noel 012 2013-12-24 noel 013
2013-12-24 noel 014 2013-12-24 noel 015
2013-12-24 noel 016 2013-12-24 noel 017
2013-12-24 noel 018 2013-12-24 noel 019
2013-12-24 noel 020 2013-12-24 noel 025
2013-12-24 noel 026 Nous avions fait pour l’apéritif
des muffins au jambon,
des chaussons poireau-saumon,
de jolies crudités et leurs petites sauces. Garance nous a concocté un cocktail
à base de vodka et de bonbons Schtroumpfs… spécial…
2013-12-24 noel 027
2013-12-24 noel 028 2013-12-24 noel 029

On s’est échangé les cadeaux.

 

 

Audrey m’a offert un Zippo
avec les Beatles !

2013-12-24 noel 030 2013-12-24 noel 031
Laureline a offert à Victor La Bible selon le chat.
2013-12-24 noel 032 2013-12-24 noel 033
2013-12-24 noel 034 2013-12-24 noel 035
Garance a reçu de la part d’Audrey Guide de survie en milieu sexiste
et une jolie déco pour sa chambre. 
2013-12-24 noel 036 2013-12-24 noel 037

 


 

2013-12-24 noel 038
2013-12-24 noel 039 2013-12-24 noel 040
Et un savon artisanal à la coupe pour Audrey par Garance.

2013-12-24 noel 041

 

 


 

 

2013-12-24 noel 042
2013-12-24 noel 043 2013-12-24 noel 044
2013-12-24 noel 046 2013-12-24 noel 047
Et de la part de Laureline, La Vie d’Adèle.
2013-12-24 noel 048 2013-12-24 noel 050
2013-12-24 noel 050 2013-12-24 noel 051
2013-12-24 noel 052 2013-12-24 noel 053

Audrey a offert à Laureline
un porte-bijoux en métal cuivré.

 

 

2013-12-24 noel 054

2013-12-24 noel 055
2013-12-24 noel 056 Mes trois filles ont reçu
une pochette
de la Française des jeux.
Ont gagné un peu de sous!

Garance m’a offert La Femme parfaite est une connasse !
2013-12-24 noel 057 2013-12-24 noel 058
Laureline a reçu de Garance
L’Agenda merveilleux 2014.

2013-12-24 noel 059
2013-12-24 noel 060 2013-12-24 noel 061
2013-12-24 noel 062 … et m’a offert mes rituels marrons glacés ! miam!
Laureline a craqué sur le titre
et m’a offert
L’extraordinaire voyage du fakir
qui était resté coincé
dans une armoire IKEA.
2013-12-24 noel 063

Garance a trouvé pour son père un doux tee shirt pouvant s’adapter au joli pull qu’elle lui avait offert à son anniversaire et qu’il porte ici.

2013-12-24 noel 064 2013-12-24 noel 065
2013-12-24 noel 067
2013-12-24 noel 066
2013-12-24 noel 068 2013-12-24 noel 069
2013-12-24 noel 070 2013-12-24 noel 071
2013-12-24 noel 072

Laureline est tombée en arrêt
sur un coffret de recettes
à base de bonbons, digne de Garance,
la grande pâtissière !

 

 

 

Garance a craqué pour des objets symboliques en chocolat.
Téléphone pour Laureline.
2013-12-24 noel 073 2013-12-24 noel 074
Outils pour Victor. 2013-12-24 noel 075
2013-12-24 noel 076 Trousse de toilette pour moi.
Pendant que nous dégustions
les petits sablés de ma confection
décorés par Garance et Laureline, ...

2013-12-24 noel 079
... nous avons joué à Cranium,
acquis pour la circonstance
en tant que cadeau commun.
Entre les mimes (sans oublier l’épreuve de la marionnette, où on doit, en le manipulant pour lui faire faire des gestes, faire deviner une expression à son partenaire), les dessins, les sculptures, rigolade assurée jusqu’à 4 heures du mat’.

À mon corps défendant,
moi qui danse comme une courge,
j’ai dû mimer pour faire deviner à Audrey « la danse du ventre »….
Elle n’a jamais deviné !

Comme le ridicule ne tue pas,
je ne mourrai pas à publier ici
cette prestation historique.
Enfin, la plus heureuse de la soirée,
au final,
c’était Diam’s !
2013-12-24 noel 081
2013-12-24 noel 082 2013-12-24 noel 083
2013-12-24 noel 084 2013-12-24 noel 085
2013-12-24 noel 086 En fait non, c'était nous...
ce fut un très chouette petit Noël
entre nous!
Repost 0
Published by CR - dans actualité
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 16:01
Cela fait 12 ans qu’elle danse.
Elle veut faire de sa passion son métier, et devenir professeur de danse modern jazz.
Elle en a les capacités.

Elle apprend à danser à l’école À Petits Pas, Ézy-sur-Eure. Cette école, comptant quelque 350 élèves, a, grâce à son professeur et chorégraphe Sandrine Morice, raflé et rafle toujours des médailles, de l’Or au Bronze, à de nombreux concours nationaux et internationaux, qu’elles sont parfois allées chercher jusqu’à Moscou.

Bref, Garance est là-dedans comme un poisson dans l’eau.
Elle a dansé, avec les autres bien sûr, ce samedi 27 juin 2009, devant quelque 1300 spectateurs.
Voici quelques photos
que j’ai prises et des films, exécutés par son amie Maryne.
La Haine

On voit Garance, au début,
à l’extrême gauche, en jupe, à faire un solo avec Laura,
en pantalon.

Bon, sa copine camerawoman la perd un peu de vue,
étant donné qu’elle est surtout sur la gauche.
Après avoir roulé
vers le fond et être revenue, hop sortie du champ.
On la revoit à gauche au moment où Laura repart au fond (hé ! ho ! je vous guide pour que vous la repériez !) et là on la voit bien danser (2e devant
au début à partir de la gauche, roooo !) de la 34e '' à 1’ 25''.
Là elle est jartée par Laura et jarte par le même coup du champ (Maryne, t’es pas une bonne copine !).
On ne la revoit qu’à la fin partir dans les coulisses…

L’Écriture

On voit de temps en temps Garance devant à l’extrême gauche.
Les costumes,
réalisés par Sylvie Tauvy, étaient époustouflants cette année.
Autre fait notable du gala 2009, les éclairages, réalisés par Sébastien Petit, sur les instructions de l’association
À Petits Pas, étaient enfin à la hauteur de toutes les espérances,
à savoir une juste mise
en valeur des chorégraphies et des danseurs.
Autres prestations.
Les sept danseuses
de La Compagnie zim Zam,
âgées de 15 à 24 ans,
dans Elles n’étaient qu’un, chorégraphe et professeur Sandrine Morice,
ont obtenu en octobre 2008 la médaille d’Or, le prix du jury et le prix de la ville, au concours international de modern-jazz de Charleville-Mézières.
Avec cette même chorégraphie, elles ont participé en avril,
à Mantova (Mantoue), Italie,
à un concours unique au Monde. Toutes les compagnies concurrentes étaient professionnelles,
sauf la nôtre, et si les Ézéennes n’ont pas remporté de prix,
elles ont été honnêtement placées parmi 18 compagnies.
Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans actualité
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 22:11
Voici le mail que j’ai reçu de Kari (voir l'article Nous Sommes nominées):

« merci, mes amis.
 
la ceremonie des recompenses s'est tres bien passee lundi soir:  j'ai appris que "Nos Mots" a bien gagne le prix pour L'Album de l'Annee dans Motif Magazine.
 
on me dit que j'ai eu entre 5,000 et 7,000 votes, et c'est donc grace a vous qui avez vote pour moi, et je vous remercie infiniment du soutien.
 
voici une photo prise lundi soir (ils m'ont promis de corriger le titre de l'album et puis reimprimer l'affiche).
 
Kari »




Voici le lien du site du magazine en question. (taper Kari dans le moteur de recherche)
Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans actualité
commenter cet article
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 14:39
Qui "nous"?
Kari Tieger et moi.
J'explique.
Kari Tieger est une Américaine francophone -et phile- que j'ai connue il y a plusieurs années sur internet.
Elle est auteur compositeur interprète et est très appréciée dans certains cercles américains.

Vous en saurez plus sur elle sur son site (*) et son myspace.

Bref, il y a 5 ans, elle est venue en France, ce qui nous a enfin donné l'occasion de nous rencontrer.

Elle y a enregistré un single, Pas de deux, comportant deux chansons, Un Ange chante et Brouillard, dont j'ai écrit les paroles et Kari la musique.

Puis, en 2008, les chansons de ce single se sont retrouvées dans le CD Nos Mots, dont toutes les chansons sont écrites par des amis français de Kari, dont les deux précédemment citées plus Poker, poker, pour ne citer que mes oeuvres.

Kari vient de me mailer la nouvelle suivante:
notre album est nominé pour l'Album de l'Année dans un journal d'arts et musique.

Que pouvons-nous faire?
Voter pour cet album avant le 7 mai!

Comment?

Aller là.

Cliquer sur continue to music ballot.

Dans album of the year, sélectionner Kati Tieger: no(s) mots. (zont pas mis le S, ces Ricains..)

Ensuite en bas, continue, continue, remplir le petit questionnaire et hop.

FAITES PASSER!!!



Ha on peut aussi voter sur la deuxième page (après le 1er continue), dans la catégorie Live act of the year, pour Shryne (c'est le groupe du fils de Kari).

(*) Franchement, mes chevilles avaient enflé en lisant les critiques et commentaires en bas:


"
A definite highlight of the CD is “Un Ange Chante” (An Angel Singing), lyric from a free verse poem by Catherine Rousseau.  I could quote the whole thing. It’s reminiscent of “Nothing At All” by Allison Krauss"

"
I especially enjoy your Faure-esque harmonic twists in "Un ange chante", and the lyrics in "Brouillard."

"Too soon to define more specific impressions, except to say I was especially taken with track 4, Sois La Pour Moi...and Sonate D'Automne, both tracks :)...and of course, Un Ange Chante..."
Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans actualité
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 12:27
Jacqueline,


Vingt ans déjà qu’on s’est rencontrées.
Une grande sœur.
Comme un modèle.
Femme indéfectible, droite, indépendante, fière.
Cœur et courage…
Dieu que les mots sont plats!



Puis ils ont dit myélome.
Les pronostics ne donnaient pas long de ta vie.
Tu leur as fait comme toujours un pied de nez.
Tu as tenu dix ans.
Souffrant en silence pour n’importuner personne.
Pour que personne ne te prenne en pitié, sentiment que tu haïssais.
Samedi à 19 h 10, Kader t’a dit : « Je t’aime. »
Il t’a embrassée sur les lèvres.
Tu as mordu les siennes.
Ta dernière pirouette d’humour et d’amour.
19 h 14, tu partais.

Et moi, soit par peur, soit par croyance imbécile que tout le monde est éternel, je te téléphonais une fois par an, et encore… Pour t’entendre dire :
« Non, non, je ne suis pas encore morte ! » et ton rire qui se gaussait de cette saloperie.

Je n’ai même pas pris le temps de te dire que je t’aimais.
Pardonne-moi s’il-te-plaît.
Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans actualité
commenter cet article
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 22:51
Maintenant, gaz dans la rue.
Moins cher.
Au-revoir Totalgaz.
Viens chercher la citerne!
Une tonne de gaz, dans la bête.
À l'enlèvement, remplie à 14 %.
Hop! Enlevez!


Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans actualité
commenter cet article
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 01:29

Ha bah c’est pas de ma faute si je n’ai pas envie de suivre Garance et Victor chez Caro.

Quoique modestement, j’ai tout de même abusé hier soir de mes capacités organiques d’absorption de glucides, lipides, et autres machins bons pas bons… enfin je me comprends.

 

Toujours est-t-il que je les ai laissé aller manger et boire encore et encore (Dieu quelle folie ! ça commence à me brasser sérieux, ce truc « On fait la fête donc on se gave la panse. »)

 

Et j’ai commencé, Digédryl aidant –juste un peu- à me pencher sur le cadeau de Victor.

Objectif sigma 70-300 mm F4-5.6 APO DG MACRO.

 

Déjà à mon anniversaire en août 2007 il m'a laissée béate de surprise avec le Canon EOS 400D.

 

Il continue dans la série !

 

Là j’ai encore l’air con avec mon « Bon pour te resaper à neuf ».

OK, c’est pas un luxe.

Mais c’est pas pareil.

 

Bref j’ai pris des photos et découvert le merveilleux de cet objectif.

 

Premiers essais sur les possibilités du téléobjectif.

 

 

 

 



Ce nid de pie est placé très haut dans le noyer.

Je vais pouvoir m’éclater à prendre des trucs de loin !

 




Ça c’est de la branche.

 


Diam’s passait par là,
elle a servi de modèle à mes essais.

On peut remarquer que j’ai encore de gros problèmes de cadrage avec cet objectif ! c’est vrai avec ça, on ne sait pas où on va !

 

En plus, je ne maîtrise pas trop les histoires de vitesse d’ouverture, faut vraiment que je me penche sur le mode d’emploi.
Mais le temps, le temps… ne suspend jamais son vol celui-là. Bon bref, quand la Diam’s bouge, c’est flou.

 

 

 

 


 

 

 



J’aime le petit bout de langue…

 




On compte les poils !

 


 

 

 

 

 

 








Arbuste

 

 



Le haut de l’eucalyptus. Ça fait tout drôle de ne pas pouvoir avoir plus d’angle.

 

 

 



Un jour de Noël le rosier fait des boutons ! Quand j’ai montré ça à Victor, il s’est écrié : « Y a plein de pucerons ! » C’est vrai, on peut leur compter les antennes !

 

Bon alors cet objectif, quand il est entre 200 et 300, on peut choisir le mode « macro ».

 


Donc ce petit chou d'ornement en mode macro : pas moyen de faire plus large je suis épatée.

 

 

 

 

 



Et en ôtant le mode macro

Bon après j’ai fait une sieste d’enfer et j’ai toujours l’estomac en diguedouille.

 

Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans actualité
commenter cet article