Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 17:06
Y en a toujours un plus coincé qu' ses compères
Un moins souriant, plus zélé, plus sévère
Y en a toujours un que l' pouvoir, y s'en sert
Pour faire chier les gens, pour l' plaisir de déplaire

Y en a toujours un, tous métiers confondus
Un moins conciliant pour une p'tite permission
Y en a toujours un plus serré du p'tit cul
Qui s' veut important, qui veut jouer au patron

Toujours un, quand on pose une question
C'est jamais oui, c'est radicalement non
Toujours un, et parfois c'est celui
Qui érige nos lois, dirige nos pays

Toujours un, à l'école ou ailleurs
Un p'tit malin, un parfait du "par cœur"
Toujours un qui a pas l'air d' nous aimer
Qui veut bien qu'on lui lèche les pieds

Y en a toujours un plus vilain, plus coriace
Même si on fait rien, le crétin, y menace
Qu'y soit douanier ou chef de cabine
Ou bien flic, on en trouve toujours un qui s'obstine

Un prof à qui on d'mande d'aller aux toilettes
Qui nous dit d'attendre en espérant qu' ça coule
Devant les copains qui vont s' payer not' tête
Pour le restant de nos vies, c'est pas cool, c'est pas cool !

Toujours un, quand on pose une question
C'est jamais oui, c'est radicalement non
Toujours un, et parfois c'est celui
Qui érige nos lois, dirige nos pays

Toujours un, à l'école ou ailleurs
Un p'tit malin, un parfait du "par cœur"
Toujours un qui a pas l'air d' nous aimer
Qui attend rien qu'on lui lèche les pieds

Y en a toujours un plus borné, plus raciste
Un qui nous poursuit même quand y décède
Qu'on s' sent obligé d'assister au service
D'embrasser sa femme qui est moins triste que laide

Y en a toujours un qui appelle la police
Dès qu'on touche à un petit ch'veu d' sa haie d' cèdres
Toujours une vendeuse ou une réceptionniste
Qui pousse un soupir quand on lui d'mande de l'aide

Toujours un champion d'équitation
À cheval sur ses petits principes
Toujours un qui passe pas le ballon
Un p'tit con qui joue pas pour l'équipe

Heureusement qu'en fouillant les foules
Y a bien moins de cons que de cools !
Heureusement qu'y en a qui ont des couilles
Du jugement et d' sacrées bonnes bouilles !

Ceux qui vont nous dire que l'on a du talent
Qu'on a de l'avenir, heureusement qu'y a les grands
Les vrais messieurs qui se prennent pas pour des rois
Qui s' prennent pour eux et on les aime pour ça

Par chance qu'y a tous ceux qui nous font des sourires
Quand on frappe un creux mais qu'on pourrait faire pire
Ceux qui tendent la main sans rien attendre en r'tour
Par chance y a les potes et par chance, par chance, par chance

Qu'y a l'amour ! Oui l'amour !
Par chance, par chance
Qu'y a l'amour ! Oui l'amour !
Par chance, par chance, par chance
Qu'y a l'amour ! L'amour
Par chance, par chance, par chance
Qu'y a l'amour ! Oui l'amour !
Par chance, par chance, par chance
Qu'y a l'amour ! Oui l'amour !

Paroles et musique: Lynda Lemay

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine ROUSSEAU - dans Chansons aimées glanées
commenter cet article

commentaires

Hime 16/04/2009 11:53

Tu me réconcilies avec madame, c'est sympa à lire.

CR 16/04/2009 13:25


Pourquoi, t'étais fâché avec?


Henriette Mauvaise-Foi 16/04/2009 05:39

en fait..y a toujours un con !

oiseau-lyre 16/04/2009 13:22


Hé oui...


Walter 15/04/2009 18:17

Mince alors... J'ai cru que c'était de toi... Mais ça me disait quelque chose... et au fur et à mesure que je lisais, je m'éloignais... Linda Lemay, c'est ça.
A te relire.

CR 15/04/2009 19:26


Lynda! la chanteuse aux 2 Y!
Mes chansons à moi, je ne les mettrai que quand je les aurai déposées à la Sacem, droits d'auteur oblige!


RolloTomasi 15/04/2009 18:08

Bon sang je me voyais en lisant ta prose, on se connait non??
Bises...R.T

CR 15/04/2009 19:25


Mais oui (sauf qu'en l'occurence il ne s'agit pas de ma prose), tu sais bien que je suis de très près tes problèmes de plomberie!